dimanche 25 octobre 2020

Ô mon bassin

      Retrouvé l'espace d'un grand week-end. 

    Mon bassin que je n'avais pas vu, pas respiré, pas  goûté depuis 2 ans et demi.

 Émotion des retrouvailles avec tes rivages en ces jours d'octobre lumineux.  Émotion des revoyures  avec famille et amis.  

  Brève rencontre mais si riche !




















lundi 12 octobre 2020

Économusée de la Haute Lande







Un petit train vapeur qui quitte 

la gare de Sabres  pour un voyage 

dans le temps .  


 Nous sommes en Haute  Lande, pour 

nous  rendre  au coeur des racines

 landaises à l'écomusée de Marquèze.





L'airial et la maison  traditionnelle.

L'intérieur  et ses trésors  d'hier, 

 si joliment  mis en spectacle,  jusqu'aux

 sabots !  La réalisation  de cet 

écomusée s'est beaucoup inspirée des 

travaux de Felix  Arnaudin,

natif de Labouheyre , poète,  
     
                 ethnologue,

 photographe, spécialiste de la Haute -

Lande au 19ème siècle et qui laissa plus 

de 2200 clichés de la vie de ce territoire 

 mal connu et délaissé .




































  Et l'image qui suit réveille mes souvenirs  d'enfance,  la saignée des grands pins ,  le  gemmage,  pour recueillir la résine dans ces pots de terre qui, aujourd'hui, ont disparu de ma forêt landaise. 



Le gemmage s'effectuait à  l'aide d'une hache recourbée , le hapchòt , en gasco








et laissait  au  sol  les précieusesgalips,  indispensables pour faire  partir  le feu et que l'on glanait sous les pins.















Et la reconstitution  des durs travaux 

de l'élevage et des champs,  

sans oublier 

le poulailler perché pour mettre 

les poulettes  à  

l'abri des renards .
















Jusqu'à la plantation des pins sous Napoléon III  la lande était une zone humide et marécageuse .  Le déplacement sur les échasses permettait de passer dans ces marais pour  guider les troupeaux de moutons. Seul moyen de traverser ces landes inhospitalieres. Aujourd'hui  les échasses ne sont plus que  folklore





mais au milieu du bassin d'Arcachon  l'île aux oiseaux  perpétue leur souvenir avec les cabanes tchanquées= échasses. 
















Ô mon bassin

       Retrouvé l'espace d'un grand week-end.      Mon bassin que je n'avais pas vu, pas respiré, pas  goûté depuis 2 ans et dem...